Certificats d’immatriculation : ce qui change en 2020

Vous prévoyez d’investir prochainement dans un nouveau véhicule ? Dans ce cas, avant de sauter le pas, il serait bon de faire le point sur l’actualité des certificats d’immatriculation. En effet, en 2020, de nombreux paramètres ont été créés ou modifiés, chacun influant sur le coût de l’immatriculation des engins motorisés. Il s’agit, entre autres, des taxes écologiques et des exonérations en faveur des véhicules propres. On retrouve également une grille de malus actualisée. Poursuivez votre lecture, et découvrez tout ce qui change pour les certificats d’immatriculation en 2020.

 

Certificat d’immatriculation : les nouvelles taxes écologiques

Vous le savez certainement, le prix des certificats d’immatriculation est calculé en fonction de plusieurs paramètres, et notamment des émissions de CO2 produites par les véhicules.

 

Aujourd’hui, l’objectif du gouvernement est clair : réduire le nombre de voitures polluantes circulant sur les routes, au profit des véhicules plus propres, hybrides ou électriques. Aussi, pour encourager les Français à investir dans ce type de voitures, un malus écologique est appliqué sur les véhicules polluants.

 

Le nombre de véhicules malussés augmente en 2020

 

Avant 2020, le seuil de déclenchement du malus écologique était fixé à 140 grammes de CO2 rejetés par kilomètre. Aujourd’hui, il est passé à 138 grammes. Parallèlement à cela, le plafond du malus a diminué, en passant de 191 grammes à 173 grammes. En d’autres termes, les voitures faisant l’objet du malus écologique sont bien plus nombreuses en 2020 qu’en 2019. Les émissions de gaz à effet de serre constituent donc un autre critère à prendre en considération, avant d’investir dans un véhicule.

 

Le montant du malus augmente lui aussi en 2020

 

Si de plus en plus de véhicules sont concernés par le malus, sachez également que le montant de celui-ci a été réévalué. Le prix des certificats d’immatriculation a donc augmenté en 2020.

 

Pour la première tranche, le malus passe de 35 € à 50 €. En revanche, les véhicules les plus polluants subissent un malus maximal de 12 500 €. D’ailleurs, pour les véhicules rejetant 117 grammes de CO2 au kilomètre, le bonus augmente de près de 6000 €.

En mars 2020, la grille du malus écologique a été actualisée

 

Afin de s’adapter à la réalité du marché, et pour correspondre aux véritables émissions de CO2 des véhicules actuels, la grille du malus a été actualisée en mars 2020. Les conséquences de cet événement ont été très claires : encore plus de véhicules sont concernés par le malus.

 

Carte grise : quelles sont les nouvelles exonérations en 2020 ?

Nous venons de voir qu’en 2020, les voitures les plus polluantes sont lourdement pénalisées, en raison d’un malus écologique très exigeant. En revanche, l’État, ainsi que les régions encouragent les automobilistes à investir dans des voitures électriques ou hybrides, plus respectueuses de l’environnement, notamment grâce aux exonérations de la taxe régionale sur les certificats d’immatriculation.

Le prix des certificats d’immatriculation est calculé en fonction des caractéristiques des véhicules, mais aussi des taxes régionales. Sachez que le montant de celles-ci baissent de 50% dans certaines régions de France, lorsque la demande d’immatriculation concerne une voiture électrique ou une voiture hybride rechargeable. C’est le cas, entre autres, du Centre-Val de Loire et des départements de Bretagne.

 

En revanche, partout ailleurs en France, la taxe régionale sur les certificats d’immatriculation a été tout simplement supprimée en 2020, pour les véhicules précédemment cités.

 

Carte grise : ce qui va changer en 2021

Il semblerait qu’en 2021, le malus écologique pour les véhicules les plus polluants soit de nouveau évalué à la hausse, pour atteindre cette fois-ci un montant maximum de 40 000 €. Quant au seuil de déclenchement du malus, il passera de 138 gr/km de CO2 à 133 gr/km de CO2.

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *